Loading...

Direction Artistique

WAED BOUHASSOUN
LUTH ET CHANT

Originaire du sud de la Syrie, Waed Bouhassoun est née dans un village près de Soueida, au sein d’une famille férue de musique : son père lui offre un petit oud alors qu’elle n’a que sept ans. Venant de la même région que les chanteurs Asmahan et Farid El Atrache, elle s’ouvre très vite à ‘’autres musiques que celles de son pays natal puisque, enfant, ses parents l’emmènent vivre deux ans au Yémen où elle découvre la musique locale au cours de réunions féminines. Poursuivant la pratique de son instrument, elle entre ensuite au Conservatoire de Damas, alors très marqué par la musique occidentale. Elle saura profiter de ces diverses influences pour se créer un style personnel, tout en restant fidèle à l’esprit musical de son pays. Dès son apparition à Alep, son talent est immédiatement reconnu par le milieu : elle se produit alors à Paris, à la Maison des Cultures du Monde puis à l’Institut du Monde Arabe en mars 2006 où elle rencontre un grand succès. Depuis, elle enchaîne les concerts dans le monde arabe, [à l’Opéra de Damas, au Festival d’Assilah, au Festival de la Madinah de Tunis… etc.

Site internet

MOSLEM RAHAL
NEY

Diplômé de l’Institut Supérieur de Musique de Damas en 2003, Moslem Rahal choisit de se spécialiser dans la technique du Ney. Soliste dans l’Orchestre Symphonique National de Syrie et membre du Groupe National de Musique Arabe, Il devient professeur de Ney à l’Institut Supérieur de Musique de Damas et à l’Université « Music College » d’Homs. Moslem Rahal est le fondateur et directeur du Shams Ensemble Group. Il a participé à l’Arabic scientific of Music en faveur du développement du Ney et participé aux Rencontres Internationales d’interprètes du Ney pour le 25e Jerash Festival.
Avec l’Orchestre Symphonique de Syrie il a donné de nombreux concerts sous la direction du Maître Misak Bagboderian et dans le monde arabe sous la direction du Maître Soulhi al-Wadj ainsi qu’avec le groupe National de Musique Arabe. Moslem Rahal a écrit un chapitre comme spécialiste de son instrument pour le Dictionnaire Musical du professeur Victor Babinco. Outre son activité de musicien, il est constructeur de Ney et de Kawala. Grâce à ses travaux de recherches musicales et à ses nombreuses collaborations avec des artistes européens, Moslem Rahal est une figure-clé de l’interprétation de la musique orientale au coeur de l’interprétation occidentale.